rubrique


rubrique

rubrique [ rybrik ] n. f.
rubriche XIIIe; lat. rubrica « terre rouge, ocre », puis « titre en rouge des lois »
1Anciennt Titre des livres de droit, écrit jadis en rouge. Lettres, mots, titres en couleur, ornés dans un manuscrit.
2Liturg. Parties des livres liturgiques imprimées en rouge (les formules de prières sont en noir), contenant les règles à observer dans l'accomplissement des fonctions liturgiques. Les rubriques du missel.
3Bibliogr. Indication du lieu de publication d'un livre (spécialt lorsqu'il s'agit d'une indication fallacieuse).
4Cour. Titre indiquant la matière d'un article. Article publié sous la rubrique des mondanités, des sciences.
Article sur un sujet déterminé, paraissant régulièrement dans un journal. « Il y a des rubriques politiques et syndicales, des pages sportives, des bandes dessinées » (Perec). 1. chronique. La rubrique des chiens écrasés. « Le nom d'une courtisane figure rarement à la rubrique des faits divers » ( L. Daudet).
5 ♦ SOUS (TELLE) RUBRIQUE : sous tel titre, telle désignation. « Le conseil général lui vota une somme annuelle de trois mille francs sous cette rubrique : Allocation à M. l'évêque pour frais de carrosse » (Hugo).
Fig. « Sous la même rubrique elle classera [...] les inventions de la science, les réalisations de l'art » (Bergson). catégorie.

rubrique nom féminin (latin rubrica, terre rouge) Indication de la matière à laquelle ressortit un article, un développement dans un ouvrage : Les rubriques d'un dictionnaire encyclopédique. Catégorie d'articles d'un journal, consacrés à un sujet déterminé, paraissant en principe régulièrement : Tenir la rubrique scientifique d'un quotidien. Catégorie dans laquelle on classe quelque chose : Ces dépenses entrent dans la rubrique « frais généraux ». Indication portée en lettres rouges dans un livre liturgique pour préciser les rites de célébration des divers actes liturgiques. ● rubrique (difficultés) nom féminin (latin rubrica, terre rouge) Construction On dit aujourd'hui sous telle rubrique, à telle rubrique, dans telle rubrique, indifféremment : j'ai lu une curieuse information sous la rubrique des faits-divers, ou à la rubrique des faits-divers, ou dans la rubrique des faits- divers. Remarque Étymologiquement, rubrique signifie « titre en rouge » : les scribes médiévaux écrivaient en rouge les titres des différentes parties des ouvrages qu'ils copiaient. En vertu de l'étymologie, sous la rubrique (= sous le titre) a longtemps été considéré comme plus correct que dans la rubrique ou à la rubrique. Le sens du mot s'étant étendu depuis longtemps à « catégorie d'articles sur un sujet déterminé, dans un journal ou un livre » (on dit par exemple : il tient la rubrique hippique, la rubrique boursière dans tel quotidien), ce point de vue n'a plus guère de justification.

rubrique
n. f. Ensemble d'articles publiés régulièrement par un périodique, traitant d'un même domaine. La rubrique des faits divers, la rubrique diplomatique.
|| Sous telle rubrique: sous tel titre, dans telle catégorie. Vous trouverez les bottes à la rubrique "vêtements" du catalogue.

⇒RUBRIQUE, subst. fém.
I. — TECHNOLOGIE
A. — CHARPENT. ,,Craie rouge dont les charpentiers frottent la corde avec laquelle ils marquent ce qu'il faut ôter des pièces de bois qu'ils veulent équarrir`` (Ac.).
B. — MÉD. ANC. Terre rouge dont on se servait autrefois pour étancher le sang et pour faire des emplâtres siccatifs (d'apr. BOUILLET 1859).
II. A. — ARTS GRAPH., ÉD., IMPR.
1. Titre d'un livre, d'un chapitre, écrit autrefois en rouge. Les premiers imprimeurs (...) laissaient en blanc dans leurs livres les majuscules et les titres, ou, si l'on veut, les rubriques. — On appelait ainsi les titres, parce que ordinairement on les écrivait en rouge (de rubrica, terre rouge). Après l'impression du livre, ces rubriques et ces majuscules étaient remplies à la main par un artiste rubricateur (Ch. BLANC, Gramm. arts dessin, 1876, p. 655). Les titres des livres de jurisprudence (...) sont dits (...) rubriques: telle loi se trouve sous telle rubrique (BACH.-DEZ. 1882).
2. [Dans un ms. anc.] Titre, mot ou manchette tracés à la main en encre de couleur (le plus souvent rouge). Il dormit peu, rêva (...) et vit deux anges qui lui déroulaient, comme dans les mélodrames, une rubrique où était écrit:Huile césarienne (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 157). Sur ce papier (...) où les rubriques [des estampes japonaises] sont du plus adorable carmin, les linéaments des figures, tracés d'une manière presque imperceptible, les donnent à voir dans une espèce d'effacement vaporeux (E. DE GONCOURT, Mais. artiste, t. 1, 1881, p. 237).
3. Vieilli. Indication généralement fausse du lieu où un livre était censé avoir été imprimé. Ce pamphlet porte la rubrique de la Haye. Ce livre a été imprimé à Paris sous la rubrique de Genève (Ac. 1935).
4. LITURG. CATH., au plur. Remarques en lettres rouges qui indiquent, dans les livres liturgiques, les règles des offices et des cérémonies; ces règles elles-mêmes (d'apr. MARCEL 1938). Les rubriques du missel, du bréviaire. À la congrégation des Rites appartiennent (...) l'approbation des rubriques, des bréviaires (STENDHAL, Rome, Naples et Flor., t. 2, 1817, p. 376).
B. — 1. INFORM., COMMUN.
a) Vx. Titre indiquant la provenance et la date d'une nouvelle. Elle lui tendit un numéro de gazette qu'elle avait dans la poche de son tablier, en lui indiquant l'article suivant sous la rubrique de Florence, au 25 mai (BALZAC, A. Savarus, 1842, p. 124).
b) Usuel
) Titre indiquant la matière d'un article, d'une émission radiophonique ou télévisée. Article publié sous la rubrique des mondanités, des sciences. Elle y rencontra [dans un journal], sous la rubrique banale de « Gazette des tribunaux », le détail d'un procès d'infanticide (BOURGET, Irrépar., 1884, p. 80).
Partie d'un article de dictionnaire traitant de point particulier. Rubrique d'Étymologie et d'Histoire; Rubrique de Prononciation et d'Orthographe; Rubrique d'analyse synchronique. Concrètement, voici donc ce qu'offrent au minimum nos rubriques. Une partie proprement étymologique, donnant dans l'ordre historique de leur apparition les sens et emplois les plus anciens attestés dans des textes français (...). Puis une brève notice historique, illustrant, d'après les répertoires du français, les principaux sens ou emplois attestés aujourd'hui, et, autant que faire se peut, dans la langue classique (TLF t. 1 1971, préf., p. XLIII).
) Article ou émission (généralement réguliers) traitant d'un sujet déterminé. Rubrique cinématographique, gastronomique, littéraire, sportive; rubrique des faits divers; avoir, tenir une rubrique dans un journal; chef de rubrique; être titulaire d'une rubrique. Il existe (...) des rubriques radiophoniques ayant chacune sa clientèle caractéristique, et un annonceur peut avoir intérêt à choisir station, jours et heures d'émission en fonction de ces rubriques (WEINAND, Public. radioph., 1964, p. 13).
2. P. anal.
a) Titre, désignation sous lequel/laquelle on classe une catégorie, un genre. Leur décès [de nouveaux-nés, enfants de parents tuberculeux] est alors classé sous la rubrique: débilité congénitale (CALMETTE, Infection bacill. et tubercul., 1920, p. 233):
Chose singulière! la méprise de Kant vint d'une illusion optique: ce profond analyste ayant accouplé les mots substance-attribut, cause-effet, action-réaction, remarqua qu'ils étaient corrélatifs l'un à l'autre, et les rangea en conséquence sous la rubrique Relation...
PROUDHON, Créat. ordre, 1843, p. 255.
Au fig. Classe, catégorie, genre. [Les beurres de Normandie] sont désignés plus spécialement, aux Halles de Paris, sous la rubrique de beurres d'Isigny et de Gournay (POURIAU, Laiterie, 1895, p. 473).
b) BIBLIOGR. ,,Indication résumée de la matière traitée dans un ouvrage et qui peut servir au classement de l'ouvrage, souvent employé comme synonyme de vedette`` (Bibl. 1965). Les inventaires d'archives publiés (...) avaient négligé de prévoir une rubrique ermites à leur index et les archivistes consultés répondaient invariablement: phénomène inconnu (MARROU, Connaiss. hist., 1954, p. 76).
III. — Au fig., vx
A. — Méthode, pratique, coutume. Suivre une vieille rubrique, de vieilles rubriques. On le voit [Beaumarchais], pendant tout le temps de la vogue de Figaro, occupé de sa pièce comme un auteur entendu qui sait les rubriques du métier, et qui ne songe qu'à en tirer tout le parti possible pour le bruit et pour le plaisir (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 6, 1852, p. 236). Personne ne pleure, excepté l'actrice qui joue son personnage avec toute la rubrique théâtrale, mais qui ne le vit pas une minute (A. DAUDET, Crit. dram., 1897, p. 90).
B. — Moyen détourné pour obtenir quelque chose; finesse, ruse. Connaître toutes les rubriques du métier. Voilà une plaisante rubrique; il sait toutes les vieilles rubriques; il sait toutes sortes de rubriques (Ac.). C'était, en un mot, un garçon retors, et pourvu de toutes les rubriques propres à inspirer de la confiance (VIDOCQ, Mém., t. 2, 1828-29, p. 178).
REM. Rubricaire, subst. masc. Personne qui connaît à fond les rubriques des livres liturgiques. Il est grand rubricaire (Ac. 1798-1878).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1273 rubriche « titre de chapitre primitivement écrit en rouge dans les manuscrits » (Établ. de S. Louis, I, 1, p. 1, var., Viollet ds GDF. Compl.); 2. 1632 « règles, coutumes, pratiques » (CORNEILLE, La Galerie du palais, I, 7); 1666 « finesses, ruses » (MOLIÈRE, Médecin malgré lui, III, 7); 3. 1671 « notes dans un bréviaire ou missel » (POMEY); 4. 1812 « titre, date qui indique le lieu d'où une information est venue » (BOISTE); 1846 « dans un journal, catégorie d'articles dans laquelle est classée une information » (BALZAC, Cous. Bette, p. 369); 5. 1832 « indication fausse du lieu où un livre a été imprimé ou publié » (RAYMOND); 6. 1843 « indication de la matière dont il va être traité » (supra ex.). B. XVe s. [date du ms.] « terre, craie rouge » (CORBICHON, Propriet. des choses, B. N. 22533, f ° 355a ds GDF. Compl.). Empr. au lat. rubrica « terre rouge », « ocre rouge qui servait notamment à écrire les titres ou articles des lois d'État et peut-être la loi tout entière, tandis que les décisions des tribunaux ou les édits du préteur étaient écrits sur un fond blanc (album), ensuite a désigné une rubrique, titre de loi, et ensuite la loi elle-même », fém. subst. de l'adj. rubricus « rouge ». Fréq. abs. littér.:157.
DÉR. 1. Rubricateur, subst. masc. ,,Artiste qui, au moyen âge, peignait les miniatures dans les manuscrits, ou qui écrivait les mots en couleur sur les chartes et les diplômes`` (JOSSIER 1881). Cette bouche (...) rouge, sinueuse, pareille à ce fleuron que, d'un trait continu de pourpre, le rubricateur habile trace à la fin de son manuscrit (TOULET, Demois. La Mortagne, 1920, p. 20). En compos. Les titres de chapitre et les initiales que le copiste-rubricateur inscrivait en lettres rouges dans les textes de lois (Foi t. 1 1968). []. 1re attest. 1842 (Ac. Compl.); de rubrique, suff. -(at)eur2. 2. Rubriquer, verbe trans., rare. a) Arts graph., impr. Faire les rubriques, marquer à l'encre rouge. (Dict. XIXe et XXe s.). b) Au part. passé avec valeur d'adj. Indiqué, désigné dans un ouvrage, un index, une liste. Peut-être suffira-t-il de peindre la Division de monsieur La Billardière (...) homme ainsi rubriqué dans l'Annuaire? Chef de Division. Monsieur le baron Flamet de La Billardière (BALZAC, Employés, 1837, p. 79). [], (il) rubrique [-]. 1res attest. a) 1267 [ms. 1327] rebrichier « enregistrer, marquer avec des rubriques » (Cartul. de Guise, Richel. l.17777, f ° 2 v ° ds GDF.), b) 1803 « connaître toutes les ruses » (BOISTE); c) 1868 « marquer de notes à l'encre rouge » (C. YRIARTE, Moniteur univ., 22 oct., p. 1405, 6e col. ds LITTRÉ); de rubrique, dés. -er.
BBG. — DARM. Vie 1932, p. 79. — QUEM. DDL t. 10 (s.v. rubriqué).

rubrique [ʀybʀik] n. f.
ÉTYM. XIIIe, rubriche; lat. rubrica, proprt « terre rouge, ocre », puis « titre en rouge des lois ».
———
I
1 Vx. Titre des livres de droit, écrit jadis en rouge.Par ext. Partie d'un texte de droit qui correspond à une rubrique; article de code (cf. Corneille, le Menteur, I, 6).
Mod., didact. Lettres, mots, titres en couleur, ornés… dans un manuscrit. Rubricateur.
2 (1671). Liturgie. Parties des livres liturgiques imprimées en rouge (les formules de prières sont en noir), contenant les règles à observer dans l'accomplissement des fonctions liturgiques. || Les rubriques du bréviaire, du missel, du pontifical, du rituel… ( Rite).
3 (XVIIe). Fig., fam. (vx). Coutumes, pratiques ou règles. || « On en revient souvent aux anciennes rubriques » (Destouches, in Bescherelle).
Loc. (1632). Vx. Ruses, finesses. Savoir des rubriques, connaître les rubriques : être habile, rusé.
1 On le voit, pendant tout le temps de la vogue de Figaro, occupé de sa pièce comme un auteur entendu qui sait les rubriques du métier, et qui ne songe qu'à en tirer tout le parti possible pour le bruit et pour le plaisir.
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, 14 juin 1852.
4 Bibliographie. Indication du lieu de publication d'un livre; spécialt, cette indication, lorsqu'elle est fallacieuse.
|| « Beaucoup de livres imprimés en France portent la rubrique de Genève, de la Haye ou de Londres » (Bescherelle).
5 a (1812). Vx. Titre indiquant la provenance et la date d'une nouvelle.
b (1907). Mod. Titre indiquant la matière d'un article. || Article publié sous la rubrique des mondanités, des sciences.
c Plus cour. Article, généralement régulier, sur un sujet déterminé. || Les principales rubriques d'un quotidien. Correspondance, divers (faits), feuilleton, nouvelle(s); coin (le coin du philatéliste, etc.). → Jour, cit. 45; quotidien, cit. 2. || Tenir la rubrique littéraire, sportive…
2 On remarquera, toutefois, que le nom d'une courtisane figure rarement à la rubrique des faits divers.
Léon Daudet, la Femme et l'Amour, p. 157.
Par anal. Article (d'un dictionnaire, d'une encyclopédie).
6 Sous (telle) rubrique : sous tel titre, telle désignation. || Désigner, classer sous une rubrique. || « Le conseil général lui vota une somme annuelle de trois mille francs sous cette rubrique : Allocation à M. l'évêque pour frais (2. Frais, cit. 2) de carrosse. »
Fig. || Sous la même rubrique elle classera (…) les inventions de la science, les réalisations de l'art (→ Fabulation, cit. 2, et aussi monde, cit. 33). Catégorie.
———
II
1 (1606). Vx. « Terre fort rouge, épaisse et pesante » (Furetière, 1690).
2 (1673). Techn. Craie rouge, utilisée par les charpentiers pour faire des marques.
DÉR. Rubricateur, rubriquer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rubrique — Rubrique. s. f. On appelle ainsi les titres qui sont dans les Livres de Droit Civil, de Droit Canon, parce qu autrefois on les escrivoit en rouge. Il sçait ses rubriques par coeur. On appelle, Rubriques, dans le Breviaire, Certaines regles qui… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • rubrique — obs. form of rubric …   Useful english dictionary

  • RUBRIQUE — s. f. Espèce de terre rouge dont les chirurgiens se servaient autrefois pour étancher le sang, et pour faire des emplâtres siccatifs.  Il se dit aussi d Une sorte de craie rouge dont les charpentiers frottent la corde avec laquelle ils marquent… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • RUBRIQUE — n. f. Sorte de terre rouge dont les chirurgiens se servaient autrefois pour étancher le sang et pour faire des emplâtres siccatifs. Il se dit aussi d’une Sorte de craie rouge dont les charpentiers frottent la corde avec laquelle ils marquent ce… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • rubrique — (ru bri k ) s. f. 1°   Terre rouge dont les chirurgiens se servaient autrefois pour étancher le sang. 2°   Sorte de craie rouge dont les charpentiers frottent la corde avec laquelle ils marquent ce qu il faut ôter des pièces de bois à équarrir.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Rubrique — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Une rubrique typographique est une lettre ou section d un texte qui est surlignée à l encre rouge. Une rubrique liturgique indique les gestes à accomplir… …   Wikipédia en Français

  • rubrique — f Ensemble d articles réguliers, couvrant plusieurs aspects d un même domaine. chronique courrier …   Le langage de la presse

  • rubrique — nf. rubrika (Albanais.001, BEA.), robreka (Chambéry). E. : Dispute, Proverbe. A1) discours artificieux, boniment, (d homme politique, de marchand forain...) : rubrika nf. (001, BEA.) ; bonimê nm. (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Rubrique-a-brac — Rubrique à brac La Rubrique à brac est une série d albums de bande dessinée créée par Gotlib en 1968 qui eut un très grand succès. Elle fait suite aux Dingodossiers dont Gotlib était le dessinateur et René Goscinny, le scénariste. Sommaire 1… …   Wikipédia en Français

  • Rubrique à brac — La Rubrique à brac est une série d albums de bande dessinée créée par Gotlib en 1968 qui eut un très grand succès. Elle fait suite aux Dingodossiers dont Gotlib était le dessinateur et René Goscinny, le scénariste. Sommaire 1 Style 2 Personnages… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.